Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Mot du recteur

L’année 2008-2009 marque un nouveau départ pour notre Université. Profondément enlisée dans une dérive immobilière qui menaçait les fondements mêmes de notre établissement, la communauté de l’UQAM a reçu un appui indéfectible de la part du gouvernement du Québec et de sa ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, madame Michèle Courchesne, qui l’ont arrachée aux effets dramatiques de sa dérive immobilière de même qu’en lui consentant un réinvestissement. Forte de cette confiance renouvelée, notre communauté s’est donné un Plan stratégique 2009-2014 qui trace les voies de l’avenir et a remis au gouvernement du Québec un Plan de retour à l’équilibre budgétaire 2009-2016 faisant du développement académique la voie conduisant à l’équilibre budgétaire. L’UQAM a également conclu trois nouvelles conventions collectives avec les professeurs, les maîtres de langue et les employés administratifs et de soutien qui, outre de rendre comparables les conditions de travail à celles consenties dans le réseau de l’Université du Québec, fournissent les instruments permettant aussi de finaliser le processus de facultarisation initié il y a maintenant dix ans.

Il arrive, dans la vie des institutions comme dans celles des personnes, des passages difficiles. L’important, comme le veut l’ancienne sagesse chinoise, c’est de savoir tourner la crise en opportunité de grandir. Voilà ce que la communauté de l’UQAM a réalisé en 2008-2009, en conjuguant ses efforts à ceux de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et du gouvernement. Une page difficile s’est tournée; un nouveau chapitre a débuté.

En cette année concluant les célébrations du 40ième de notre établissement, l’UQAM a dorénavant tous les outils nécessaires pour assurer son avenir et continuer de servir la population québécoise.